Cameroun: monsieur BIYA ayez la décence de nous laisser enfin tranquilles!

Publié le par Joel Didier ENGO

Demande enfin exhaussée, Merci Monsieur

 

 

Drôle de consultation démocratique d'un bureau politique(1), au sein duquel la plupart des membres sont effectivement, ou morts, ou prisonnier politique...

 
Blason_Cameroun260711500.jpg

 

En toute logique ils ne peuvent  plus se considérer ou être considérés (du moins pour le prisonnier Pierre Désiré Engo) comme adhérent de facto, militant, et à fortiori membre du bureau politique du parti-État, nommé "Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais" (RDPC).
Mais il n'empêche, bien que maintenu arbitrairement depuis onze années en prison (2), où il croupit précisément au sous la torture physique et psychique infligée au quotidien par Paul BIYA et ses anciens camarades du RDCP, Pierre Désiré Engo voit son nom cité tous les jours:

 

- soit pour l'annoncer dans l'éventualité d'un supposé congrès du RDPC, comme "partant" d'un bureau politique fantomatique (qu'il n'a logiquement plus espéré réintégrer depuis sa mise en détention le 03 Septembre 1999);

 

- soit pour accréditer la grotesque manipulation d'une démocratie consultative au sein RDPC, là où pourtant c'est le même et unique tortionnnaire qui prend, puis entérine toutes les décisions.

De grâce Monsieur BIYA, ayez la décence de nous laisser enfin tranquilles!

Merci

 

Joël Didier Engo

 

 

1- Congr�s ordinaire du RDPC: Les contradictions honteuses du parti au pouvoir

 

VIDEO: Canal Presse - Canal 2 International - 18 Septembre 2011

 

2- http://enjodi.blog.lemonde.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tokomo 07/08/2011 02:15




C’est à vous de coller la paix aux lecteurs des foras et aux internautes avec votre verbiage manipulateur qui n’a de rôle et d but qu’à user de l’invective et de l’injure, la démocratie consiste
aussi à tolérer l’autre.