Le Cameroun de Paul BIYA ou l'insatiable tyrannie qui dévore ses enfants

Publié le par Joel Didier ENGO

 

Inoni_Marafa160412300.jpg

 

En photo, les anciens ministre de l'intérieur (Marafa Hamidou Yaya) et Premier-Ministre (Inoni Ephraim) arrêtés puis immédiatement incarcérés lundi 16 avril 2012 par la Justice aux ordres du dictateur camerounais Paul Biya.

 

En effet le tyran camerounais vient une nouvelle fois de servir deux pontes de son régime à la vindicte d'une presse et d'un peuple qui en redemanderont toujours, et trouveront certainement à travers l'autre interminable "instruction judiciaire" qui commence, le moyen de meubler un quotidien inchangé durant sa Présidence à vie.

Et peu importe finalement que l'écrasante majorité des camerounais continue de contempler le train de la mondialisation économique et démocratique qui les a laissé à quai il y a 30 ans, et qui multiplie pourtant des escales salvateurs dans d'autres contrées de la planète.

Au Pays de Paul BIYA l'actualité reste plus que jamais rivée aux règlements de comptes propres à son système totalitaire, avec leur cohorte de lynchages médiatisées. Une manière comme une autre en dictature éternelle de conjurer une misère décidément tenace, et surtout d'occulter un avenir radieux que personne ne voit plus poindre à l'horizon.

Pauvre Cameroun!

 

Joël Didier Engo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article