Paul BIYA ou l'art de mettre la presse internationale et l'Histoire du Cameroun à sa solde

Publié le par Joel Didier ENGO

 

 

 

Les parisiens se sont levés ce matin du 31 mai 2010 avec les billboards encombrés par une campagne de communication à la gloire du tyran Camerounais Paul BIYA et ses principaux lieutenants; campagne de propagande orchestrée par un magazine dit de relations internationales, «L'essentiel des Relations internationales», jusqu'ici inconnu du public (avisé).

 

Bravo les artistes!!!

 

Cependant, concédons que si le Cameroun a le dictateur qu'il n'a pas mérité depuis 28 longues années, une certaine presse internationale de Paris se plaît à le maintenir sous sa terreur, de gré ou de force; y compris en falsifiant son Histoire, puis en déniant les mérites à ses véritables bâtisseurs (qui l'ont parfois payé de leurs vies).

 

En effet nombre de contemporains qui ont su apporter leurs pierres à l'édifice Cameroun depuis 50 ans, semblent curieusement aux abonnés absents du publireportage commandité au Magazine «L'essentiel des Relations internationales» par Paul BIYA et ses Hommes; quand certains d'entre-eux ne se sont purement et simplement attribués des mérites qui ne sont pas les leurs..C'est aussi cela le Cameroun sous Paul BIYA, tout doit revenir aux plus offrants, y compris les références académiques et le mérite des réalisations qui ne peuvent être les leurs.

 

De grâce Monsieur BIYA, rendez à ENGO les mérites qui lui reviennent!

 

Vous ne pouvez à la fois confisquer sa liberté depuis 11 années et lui dénier ses mérites intrinsèques.

 

Pierre Désiré ENGO, votre bagnard à vie, vous gênerait-il donc du mouroir de Kodengui à Yaoundé, au point où vous éprouveriez encore le besoin de lui denier ses mérites, d'une part comme ministre de l'économie et du plan du Cameroun (de 1979 à 1983), d'autre part comme Directeur Général de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale du Cameroun (CNPS) de 1983 à 1999? Car nul part dans le Magazine «L'essentiel des Relations internationales» son nom n'est mentionné, ni comme ministre de l'économie et du plan du Cameroun (1979-1983), ni comme Directeur Général de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale du Cameroun (CNPS) de 1983 à 1999.

 

Un bien curieux oubli...tout de même.

 

A défaut d'attendre en vain un rectificatif, voire un droit de réponse qui lui viendraient du Magazine «L'essentiel des Relations internationales», permettez-moi de lui rendre hommage du bagne de Kodengui où il se trouve au Cameroun. Car si la liberté de l'information est une valeur cardinale en démocratie, la reconnaissance du mérite intrinsèque des Hommes en est son pendant naturel.

 

C'est aussi en partie à Pierre Désiré que reviennent les principaux mérites de l'édification d'une économie prospère au Cameroun pendant les années 70 et 80 (dont il a su faire un pays à revenu intermédiaire); et dans le sauvetage de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale de la faillite programmée durant les années de crise économique, puis d'ajustement structurel (1983 à 2000).

 

Voici des informations sur le Cameroun qui ont visiblement échappé à la sagacité du Magazine «L'essentiel des Relations internationales»

Cameroun: Qui est Pierre Désiré ENGO?

pierre_desire_engoNé le 06 Août 1941 a Ebolowa (Sud Cameroun) d’un père planteur de cacao et travaillant le rotin, Pierre Désiré ENGO poursuit des études primaires et secondaires chez les Jésuites pour les conclure brillamment en 1969 par l’obtention d’un diplôme d’administrateur civil lors d’une formation complétée à l’École Nationale d’Administration (ENA) de Paris.Un an plus tard, en 1970, il incorpore en qualité de chef de service de l’administration  Ministère camerounais de l’Économie et du Plan qu’il ne quittera plus. Il en gravira rapidement tous les échelons: Sous-Directeur du Commerce, Directeur Adjoint du Commerce Intérieur et Extérieur Directeur du Commerce.

Lire l’article sur ce lien

Cameroun: Le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies intime l’État du Cameroun de libérer Pierre Désiré Engo

Téléchargez le document

 

Affaire(s) Pierre Désiré Engo ou l’imposture permanente


Tome 1: La CNPS sous la direction de Pierre Désiré Engo:
http://www.calameo.com/viewer.swf?bkcode=0000024788354da5cfdcc&langid=fr


Tome 2: Le Dossier Judiciaire:
http://fr.calameo.com/books/000002478881390106930


Tome 3: Pierre Désiré ENGO s’explique:
http://fr.calameo.com/books/000002478fb73d9192187


Tome 4: Affaires Colatérales:
http://fr.calameo.com/books/0000024781526f9863f3a

 

Je vous remercie

 

Joël Didier Engo

 

  • dossier

    dossier

    Nom de code : Epervier. une opération lancée au Cameroun par le président Biya pour mater la corruption...

    (France Inter, 01 Juin 2010)

             http://sites.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php?ev_id=1320

 

Jean-Christophe Rufin : "Le Quai d'Orsay est un ministère sinistré"
http://abonnes.lemonde.fr/afrique/article/2010/07/06/jean-christophe-rufin-au-monde-le-quai-d-orsay-est-un-ministere-sinistre_1383868_3212.html

 

Démocratie
Paul Biya parmi les pires dictateurs du monde
Un classement du Foreign Policy des mois de juillet et août, classe le président camerounais à la 23e place des chefs d’Etat qui ne respectent pas les droits de l’Homme et brillent par leur longévité au pouvoir.
Le magazine américain de recherches politiques et diplomatiques se fonde dans son travail sur l’enrichissement personnel des hommes d’Etat, la transparence électorale, et le parfait équilibre des institutions.(Quotidien Mutations)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joel Didier ENGO 07/06/2010 11:10




Merci monsieur KUAMI de l'honneur que vous me faites de réagir à mon billet par rapport à ce publireportage sur le Cameroun..






Peut-être ne l'avez-vous pas lu? dans cette hypothèse je vous conseille de le faire et vous vous rendrez vite compte d'abord comme camerounais, qu'il est inadmissible d'accepter un tel
travestissement de l'histoire de ce pays à la gloire unique de Paul BIYA et/ou ce ceux qui sont présentés comme ses "Hommes".






Car l'histoire du Cameroun (bonne ou mauvaise), notamment celles des 50 dernières années, nous est commune. Et loin de moi l'idée d'en faire une revendication personnelle, voire familiale, par
libération de Pierre Désiré Engo interposée.






En parcourant attentivement les pages de ce numéro spécial sur le Cameroun, il est quand même curieux que l'on présente les différents ministres de l'économie et de la planification du Cameroun à
partir de Fouda André, puis on interrompt brusquement la présentation en 1970...pour arriver comme par hasard à Louis-Paul MOTAZE, neveu de Paul BIYA et occupant de ce portefeuille depuis 3ans
seulement.


D'autre part, lorsqu'on vous énumère les différents plans économiques qui ont accompagné le développement du Cameroun durant les 50 dernières dernières années, on fait curieusement une saut entre
les premier, deuxième plans quinquinaux et le sixième. Pourtant tous les observateurs avisés de l'économie camerounaise savent pertinemment que l'architecture et la modernisation de l'économie
camerounaise ont été enclenchées dès les troisième, quatrième et cinquième plans quinquennaux, dont Pierre Désiré Engo fut l'un sinon le principal artisan (notamment des 4éme et 5éme plans).


Voilà des réalités qui vous sont occultées, car il aurait fallu qu'on vous explique comment les projets d'infrastructures et les financements nécessaires ont été montés entre 1970 et 1990,
qu'elles furent les principaux artisans, et pourquoi certaines réalisations prévues dans ces plans n'ont jamais vues le jour, alors que le Cameroun avait contracté des financements pour ce faire.






Pour ce qui est de la CNPS, je ne reviendrais pas sur ce que j'ai déjà dit, preuves à l'appui. ll vous suffit simplement de vous reporter aux pages électroniques que j'ai soumis à votre lecture,
sachant qu'on ne reste pas à la tête d'une entreprise comme celle-là pendant 17 années d'affilée, si on n'est pas dotés de références et de compétences reconnues ou avérées en matière de
management.






Je suis un peu lassé et profondément attristé par cette usurpation des mérites et ce culte de la médiocrité érigées en système de gouvernement au Cameroun.






Il n'appartient qu'à vous de le changer, mais ne vous en prenez point à celles et ceux qui essayent simplement de restituez fidèlement les faits.






Je vous remercie






Joêl Didier Engo


 






Claude Kwami 04/06/2010 23:27



Une presse internationale qui parle en bien de Paul Biya, est-ce à dire qu’elle est à sa solde? Peut-être que vous lui donnez un pouvoir qu’il n’a pas, celui d’acheter toute la presse
internationale.


Vous reprochez par ailleurs, à Paul Biya de ne pas reconnaître Pierre Désiré ENGO à sa juste valeur : « Vous ne pouvez à la fois confisquer sa liberté depuis 11 années et lui
dénier ses mérites intrinsèques ». Savez-vous combien de grands ministres le Cameroun a eu en 50 ans? Qu’a-t-il donc fait de si exceptionnel ce Pierre Désiré ENGO
pour qu’il occupe une place à part? En vérité, vous menez une campagne pour la libération de ce monsieur. Vous en avez parfaitement le droit mais de grâce, ne faites pas d’amalgame.
Au lieu de titrer sur Paul Biya, mettez plus tôt « Libérez Pierre Désiré ENGO », ce sera plus honnête de votre part puisque c’est le sujet principal de votre article.