Le gag de noël au Cameroun: la disparition sous forme d'incarcération militaire de l'écrivain et opposant politique, Enoh MEYOMESSE

Publié le par Joel Didier ENGO

Le gag de noël au Cameroun: la disparition sous forme d'incarcération militaire de l'écrivain et opposant politique, Enoh MEYOMESSE

Ce serait le gag de noël au Cameroun de Paul BIYA*: "Enoh MEYOMESSE à la tête d'un gang de braqueurs d'or dans l'Est du Cameroun..."

 

De quoi perdre la raison, y compris dans ce pays coutumier des campagnes publiques de délation et de lynchage, orchestrées en haut lieu contre tous les empêcheurs de tyranniser en rond...

 

Ce serait donc le tour d'Enoh MEYOMESSE, digne fils d'Ebolowa (Chef lieu du Sud-Cameroun), écrivain prolifique et respectable leader d'opinion... de subir désormais les foudres du tyran Paul BIYA, jamais avare en coups tordus, et qui veut certainement réduire cette éminence littéraire et politique au rang décrié de "braqueur de route".

 

Les Camerounais se laisseront-ils encore berner?

 

Joël Didier Engo

 

* "Au Cameroun de Paul BIYA", en référence au titre du livre écrit par la journaliste française Fanny Pigeaud sur le régime dictatoriale de Paul BIYA au Cameroun (1982-2011)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article